JO 2020, Peponnet et Mion ont un seul objectif “Ramener une médaille”

Auteur Sorelle Meleugouo
28/01/2020

A moins de 6 mois des JO 2020, les dériveurs français ont un seul rêve: monter sur le podium à Tokyo.

  • Kevin Peponnet, 28 ans (SR La Rochelle) et Jérémie Mion, 30 ans (SR Le Havre), Champions du monde 2018 de 470 au Danemark, médaille de bronze en Europe en 2019.
  • Nous avons pu avoir une entrevue avec notre duo où ils nous ont parlé de leur préparation en cours pour les prochains Jeux d'été.

Peponnet et Mion en championnat d'Europe Photo Crédit : SAILING ENERGY/WORLD SAILING.

Une sélection serrée mais bien mériter!

L’annonce de leur sélection au jeux Olympiques de Tokyo il y’a quelques mois n’était qu’une confirmation. Bien que c’est une première pour Kévin, le 470 est pour lui une histoire de famille et il n’en est pas moins excité. Son oncle Thierry Peponnet a été médaillé olympique en 1984 et en 1988. C’est un peu son moment à lui de marcher sur les traces de ses patriarches. Jérémie est quant à lui à sa deuxième sélection olympique. Le français nous a fait rêver à Rio; il a terminé avec une superbe 7ème place aux côtés de Sofian Bouvet. Il revient cette année avec l’espérance de faire beaucoup mieux à Tokyo. Peponnet et Mion font donc partie des deux équipages français de 470 sur lesquelles reposent l’espoir d’une médaille à Enoshima. “C’est vraiment un sentiment incroyable; on se sent énormément fière et chanceux de participer à un tel évènement.” exprima notre duo.

Des objectifs très clairs !

Les compétitions organisées cette année jusqu’au JO 2020 sont de rigueurs pour notre équipage de 470. Ils ont commencé avec le Championnat US de Miami (11 au 13 Janvier) où ils ont terminé 9è dans le classement général avec beaucoup de peine dû à l’absence de leur bateau arrivée plus tard le 17 janvier. La compétition la plus importante de ce mois était bien sûr la première étape de la Coupe du Monde de 470 qui s’est déroulé du 21 au 26 janvier. Premièrement parce que tous les duos de 470 sélectionnés pour les Jeux étaient présents ce qui constituait une épreuve de feu pour se jauger et se mesurer dans des préliminaires à ceux qui seront leur adversaires à Tokyo. Ensuite parce que Miami a presque le même plan d’eau que celui de Enoshima; ce qui faisait donc de cette compétition une double référence pour notre équipage afin d’évaluer leur niveau et procéder à des ajustement si nécessaire. “Bien naviguer et faire le moins d’erreurs possible, tout en gardant un oeil sur les adversaires.” expliquent les deux hommes. Les phases de qualifications se sont passé avec beaucoup de difficultés avec des vents peu favorables. Et l’objectif était  de “se positionner dans le top 10 pour intégrer la Medal Race” nous a dit Jérémie. Malheureusement ils sont restés à la porte du Medal Race auquel ils ne pourront participer ayant  finis 11è du classement. 

Peponnet et Mion au championnat du monde Photo Crédit : Voile/Banquepopulaire.

Cap sur une préparation technique et physique de rigueur !

Le 470 étant une discipline qui nécessite beaucoup d’efforts physiques; c’est surtout sur le plan cardio que nos deux hommes se focalisent en ce moment; et puisqu’il ne reste plus beaucoup de temps, ils doivent tous jouer pour être prêts techniquement, tactiquement et plus encore mentalement. Les équipes adverses étant de même surentraînés,  Kévin et Jérémie mettent le paquet sur une préparation physique minutieuse indispensable pour gagner. Trouver la bonne configuration, la bonne tactique et faire les derniers réglages. De plus, le temps semble être l’ennemie public numéro 1 en ce moment. Filant à toute vitesse, la difficulté majeure que notre duo rencontre en ce moment c’est surtout le manque de temps nécessaire pour être au top de leur performance et optimiser leur chance de gagner une médaille à Tokyo.

La cohésion l’ingrédient fétiche!

Pour Jérémie (seconde participation aux Jeux Olympique) la coordination et la cohésion sont des outils indispensables pour s’assurer le podium. Sur ces détails notre skipper commente: “Kévin l’a démontré plusieurs fois et je peux vraiment m’appuyer sur lui en toute confiance”. Nos champions feront donc leur retour en France après avoir implémenter et mis en pratique tous les points travaillés depuis le début de l’hiver. Maintenant les regards sont rivés sur Tokyo pour la régate de l’année, mais avant cela, rendez-vous en avril pour la Semaine Olympique FrançaiseBien évidemment tous les espoirs des français reposent sur notre duo Peponnet et Mion afin de nous ramener une médaille. Le 470 français n’aura jamais été aussi attendu.

Peponnet et Mion sur une régate Photo Crédit : Voile/Banquepopulaire.

Pour plus d'informartions:

Facebook Peponnet Mion Sailing team

Règles fondamentales de la série olympique 470.

1-Le  470 (ou “quat’set”) est un dériveur en double (à deux équipiers). 

Symbole de classe

470_black-svg

2-Gréement: Bermudien

3-Équipage:

  • L’équipage doit être constitué de deux personnes. 
  • Aucun membre de l’équipage ne doit être substitué au cours d’une régate sans l’autorisation du comité de course 
  • Le système de trapèze ne doit pas être utilisé par plus d’un membre de l’équipage à la fois.