Ahoy: 11 000 milles pour greffer le souffle de l’espoir

Auteur Carla Beaudroit
01/08/2019

En septembre prochain, l’équipage d’Ahoy prendra la mer pour une traversée de l’Atlantique d’un an. Alexandre, Romain, Thibaud et Jérémy partiront, équipés de leur Beneteau Oceanis, pour sensibiliser sur la mucoviscidose et l’importance du don d’organes.

sailing-ahoy-team Alexandre, Jérémy, Romain et Thibaud partiront en septembre prochain.

Au programme: une traversée de 11 000 milles et un passage par le Portugal, Madère, les Canaries, le Brésil, les Caraïbes… Cependant, derrière ce voyage de rêve se cache un réel combat mené par l’equipe et notamment Alexandre, 23 ans, diagnostiqué de la mucoviscidose à 2 ans. Aujourd’hui, c’est à iNautia que l’équipe se confie sur ce projet.

Vous aviez déjà traversé l’Europe en voiture en 2014, traverser l’Atlantique en bateau semble presque être la suite logique de vos aventures. Comment vous est venue cette idée d’allier la voile à votre cause?

Cette idée est le fruit d’une rencontre de plusieurs personnes. Avec Romain, à la fin de notre tour d’Europe nous nous étions dit qu’un jour nous repartirons pour une autre aventure après ma greffe. Quelques mois après mon rétablissement, Romain et son frère Thibaud sont venu me proposer ce tour de l’Atlantique. Jeremy, meilleur ami de Thibaud était déjà dans les petits papiers de ce projet. En y repensant, après un tour d’Europe en voiture, la logique voulait un tour de l’Atlantique à la voile.

Alexandre, vous avez subi une greffe de poumons en 2017. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre combat pour sensibiliser les personnes à l’importance du don d’organes?

A travers notre aventure, nous voulons sensibiliser à la lutte contre la mucoviscidose et au don d’organes. La mucoviscidose est une maladie où il n’existe pas encore de remède. Le seul espoir pour continuer de vivre est la greffe. Le don d’organes est un véritable don à la vie. Plus généralement, nous voulons montrer que être atteint d’une maladie ou d’un handicap n’est pas une fatalité en soi.

Quels sont vos projets au cours de cette traversée pour sensibiliser à la maladie et à l’importance du don d’organes?

Durant ce tour de l’Atlantique, nous voulons aller à la rencontre des gens. C’est à dire, être reçu dans les ambassades de France à l’étranger, faire des conférences, intervenir dans les entreprises, et mettre en place des partenariats avec des établissements scolaires et hospitaliers.

Qu’est-ce qui vous motive à réaliser ce projet, et d’une manière plus générale, à toujours vous dépasser?

Ma motivation première est de croire en l’avenir. Après avoir passé par différentes épreuves de la vie, j’ai envie de profiter, de repousser des limites, découvrir de nouvelles sensations. Ce n’est pas une revanche sur la vie, c’est simplement une envie de vivre pleinement. Dans ce projet, nous sommes les acteurs, et nous espérons donner de la force à d’autres personnes.

beneteau-oceanis-sailing-ahoy Le Océanis 411, un voilier Beneteau de 12,70 m.

Comment vous préparez-vous à cette aventure, avez-vous déjà de l’expérience dans la navigation ou est-ce une première pour vous?

Quand les gars m’ont proposé cette nouvelle aventure, je n’avais jamais mis les pieds sur un bateau. Je suis un terrien. La mer est un univers totalement nouveau pour moi. Mais les marins transmettent parfaitement leurs savoirs et passions. En terme de préparation, nous essayons de naviguer au maximum tous les 4 pour trouver des automatismes et notre place sur le bateau

Tout l’équipage d’Ahoy a choisi de prendre une année “sabbatique”, pour réaliser cette aventure. Que diriez-vous aux personnes qui comme vous, voudraient suivre leurs rêves, mais qui n’osent pas?

Qu’il faut oser! La vie est faite de surprises, mais ces surprises ne viennent pas toutes seules. Il ne faut pas avoir de regret, quand on a des regrets c’est qu’il est déjà trop tard. Cette aventure est un multiplicateur de rencontres et d’émotions.

Enfin, avez-vous d’autres idées de projets à venir après celui-ci?

Après un tour d’Europe en voiture, un tour de l’Atlantique à la voile, peut être un tour du monde dans les airs ... ;)

Pour suivre les aventures d’Ahoy, vous pouvez suivre leur compte Instagram, Facebook, ou les rejoindre sur leur site Sailing Ahoy.