L'entretien des voiles

Auteur Maria José Lemos
21/11/2018

Le soin des voiles n’est pas simplement le rinçage à l’eau clair pour éliminer le sel. Les voiles sont soumises à un milieu corrosif, elles se détériorent pour de nombreuses raisons. Cet article vous expliquera comment entretenir les voiles de votre bateau pour augmenter leur durée de vie et leur efficacité.

hr48-mkii
Les voiles sont soumises à un milieu corrosif, il est important d'en prendre soin.

Les conseils de nos experts :

  1. La mauvaise utilisation des voiles
  2. Les erreurs communes de navigation en mer
  3. Eviter les frictions
  4. Nettoyer les voiles
  5. Inspections des voiles
  6. Vérifier le comportement des voiles
  7. Les housses de protection
  8. Stocker les voiles
  9. Les bonnes pratiques
  10. Kit de réparation

1. La mauvaise utilisation des voiles

Tous les fabricants et toutes les expériences accumulées au cours des années indiquent que la principale cause d’usure des voiles est leurs mauvaises utilisations.

Les voiles sont conçues pour résister à certain effort dans une forme déterminée. Si la voile n’est pas correctement sortie en fonction des conditions de mer et de vent, les tissus, les coutures vont s’user plus vite. C’est pour cela qu’il est essentiel de savoir manœuvrer les voiles.

Il faut donc être prudent lors de chaque virement de bord pour éviter les frictions avec les autres parties du voilier.

2. Les erreurs communes de navigation en mer

Une erreur commune est le mauvais réglage du nerf de chute (tension insuffisante) lors de changement de cap ce qui crée des fasseyements. Le manque de tension provoque des vibrations continues qui affectent les performances et conduisent à l’usure.

Une erreur beaucoup plus fréquente est le manque d’attention portée aux conditions météorologiques. Chaque voile est conçue pour résister à une plage de vent, si vous n’en tenez pas compte, cela peut déformer une voile et donc la détériorer.

Bien entendu, si vous utilisez votre moteur, abaissez les voiles pour éviter les battements.

3. Eviter les frictions

Lorsque vous naviguez dans différentes conditions, il est important de vérifier que les points où les voiles pourraient frotter contre le gréement soient totalement protégés et renforcés (chandeliers, barres de flèches…). Protégez les voiles du ragage, chaque contact de la voile avec le bateau accélère l’usure.

La tensions des voiles doivent être forte en particuliers dans les drisses lors de la navigation mais faible lorsque le navire est à l’arrêt. Il est également important d'éliminer le stress du pataras pour relâcher le gréement.

5
Il est important de changer les renforcement des points de frottement.

4. Nettoyer les voiles

Il existe de nombreuses entreprises de nettoyage de voile qui vous permettront d'éviter les saletés et l'apparition de champignons. Vous le savez, le sel de mer est agressif et surtout pour le tissus et les coutures, c’est pour cela qu’il faut rincer les voiles régulièrement (utiliser des produits respectueux de l’environnement !) à l’eau douce. Il y a plusieurs solution pour nettoyer ses voiles, vous pouvez disposer les voiles à terre et les rincer avec un jet d’eau (qui n’est pas à haute pression !), ou bien laisser les voiles affalées et les nettoyer petit à petit tout en les hissant.

Il est très important des bien les sécher et de les ranger dans un endroit ventilé et sec. Pour citer un exemple, les bateaux régates de haut niveau ont généralement des déshumidificateurs à bord pour éliminer l’humidité. Ce n’est pas uniquement contre la création de champignon mais également pour supprimer le poids de l’humidité.

Si des taches sont apparues, il faut prendre en compte le type de matériau des voiles pour utiliser le bon agent de nettoyage (encore une fois, respectez l’environnement). Par exemple, les voiles laminées, en aramide, ou en nylon sont sensibles à l’utilisation d’agent de blanchiment. Après chaque utilisation de produit, il faut bien entendu bien rincer les voiles et éviter toute exposition au soleil.

Pour éliminer les taches de graisses ou d’huiles, il est possible d’utiliser une brosse douce et un savon dégraissant biodégradable. Nous vous conseillons tout de même de faire appel à une entreprise spécialisée qui sera prendre soin de vos voiles tout en respectant l'environnement.

5. Inspections des voiles

Sans aucun doute, la prévision et le contrôle du matériel constituent le meilleur moyen d’accroître la durabilité des voiles. Vérifiez régulièrement les coutures et les endroits où les frottements sont le plus important. Plus tôt une couture qui commence à s'abîmer est réparée, moins elle déformera la voile.

Dans le cas des spinnakers, asymétrique, etc. les tissus peuvent souffrir de petites déchirures lorsqu'ils sont abaissés. Si vous le remarquez, réparez le avant de hisser la voile de nouveau. Cependant si vous le remarquez uniquement après l’avoir hissé de nouveau, l'idéal est de baisser la voile dès que possible et de placer un patch. Il existe aujourd’hui une grande variété de tissus adhésifs ou kit de réparation en divers matériaux qu'il est très utile de transporter à bord. Bien que cette solution ne soit pas une solution définitive il est important d’effectuer ces réparations, nous vous recommandons tout de même de faire inspecter et réparer vos voiles par un professionnel.

Lors de l’inspection des voiles, vous trouverez des points de frottement ou d’effort plus important qui ont accéléré l’usure Si c’est possible,faites en sorte de réduire les frictions inutiles en lubrifiant périodiquement les points de contact. Vous garantissez ainsi le bon fonctionnement de la voile, et en cas de gros orage qui arrive vous pourrez abaisser la voile rapidement en minimisant les frictions.

4
Faire inspecter et réparer ses voiles par des professionnels permet de prolonger la durée de vie de vos voiles

6. Vérifier le comportement des voiles

Lorsque vous naviguez, il est intéressant d'observer comment réagissent les voiles par rapport au type de manœuvre que vous effectuée. Testé également les performances de votre bateau, si elles sont altéré cela peut être dû `un défaut des voiles.

7. Les housses de protection

Lors de l’inspection, vous devez également vérifier les housses de protection de toutes les voiles. Le sel bloque souvent les fermetures éclaires ce qui empêche le rangement des voiles. Nous vous conseillons, lors du nettoyage des voiles, de rincer les housses (avec produits dédiés) et de lubrifier ces fermetures pour en faciliter l’utilisation. Une housse de grande-voile est un élément incontournable et facile d’utilisation. Ces housses de protections sont très importantes pour conserver les voiles au sec, il ne faut pas les négliger.

imagen2
Les housses de protections sont très importantes pour conserver les voiles. Il ne faut surtout pas négliger ce point.

8. Stocker les voiles

L’exposition aux rayons UV est inévitable en navigation mais il faut mettre tout en oeuvre pour les protéger lorsque vous ne naviguez pas. L’endroit optimale pour ranger ses voiles est un lieu ventilé, à l’abri des UV, de l’humidité.. Lorsque vous rangez vos voiles, ne serrez pas trop la housse pour ne pas marquez les plis, et essayez de changez de plis à chaque rangement. Bien entendu si vos voiles sont humides, laissez les sécher avant des les ranger. Suivez les guides d’entretien des tissus pour l’entretien de vos voiles.

9. Les bonnes pratiques

En pleine mer, lorsqu’il faut ariser la voile, vous devez effectuer minutieusement la manœuvre pour tendre correctement le cordage et rendre la voile plus efficace. Cette manœuvre, où de fortes tensions sont présentent, peut provoquer des déformations importantes et compliquées à réparer.

Lorsque le vent souffle fort, c’est généralement un moment inconfortable et crucial, il faut donc manœuvré les voiles pour éviter de forte tension et ainsi éviter une gîte trop prononcée. Le plus important est d’anticiper le temps, et de s’informer avant toute sortie en mer. L’un des conseils que nous pouvons vous donner est de affaler les voiles face au vent pour faciliter la manœuvre et permettre aux lattes de glisser plus facilement, mais il n’existe pas vraiment de règle, c’est un sujet trop vaste, cela dépendra des conditions. Appliquer ces conseils vous permettront d'éviter de empanner et d’arracher les lazyjack.

10. Kit de réparation

Si vous avez suivi tous nos conseils, vos voiles resteront bien entretenues et bien tendues. Dans tous les cas, il est vivement recommandé de demander à un professionnel de la voile de vous préparer un kit de réparation en fonction de vos voiles. Il est fondamentale de pouvoir réparer une voile endommagée au moment même où le problème a été repéré pour éviter d’aggraver l’anomalie. Les patchs auto-adhésifs en Dacron ou en Kevlar peuvent être une excellente solution, mais avoir à bord du fil poissé, filé et une aiguille peut être plus intéressant pour un plus gros problème.

Gardez bien en tête qu’un souci peut survenir à tout moment lors d’une sortie en mer, il faut donc être prêt à effectuer une réparation rapide et facile. Généralement lorsqu'une rupture se produit, c’est lors de condition défavorable, il est donc impératif d’avoir tout le matériel nécessaire et bon état pour minimiser les risques.

Cliquez sur l'article suivant si vous souhaitez plus d’information sur comment bien entretenir votre bateau.

Cliquez pour en savoir plus sur les voiliers.

Vous souhaitez acheter un voilier ? Découvrez nos conseils pour acheter un bateau à voile.