Combien coûte l’entretien d’un bateau?

Auteur Maria José Lemos
11/04/2019

Combien l’entretien de mon bateau va-t’il me coûter? C’est une question que nous ne nous posons pas tous avant d’acheter un bateau et qui est pourtant fondamentale pour pouvoir fixer un budget à l’achat et ne pas avoir de mauvaises surprises ensuite.

  • Il n’existe pas de formule exacte pour calculer le coût annuel de revient d’un bateau. Les coûts dépendent de nombreux facteurs comme le type de bateau, sa longueur et l’usage que vous en faites. Dans tous les cas, vous devez être conscient des coûts de revient périodiques que vous aurez à régler pour profiter de votre bateau.
  • Il est également très important de savoir combien de temps vous-même consacrerez aux tâches d’entretien sur votre bateau. Très souvent, les pannes dépendent de l’attention que vous portez à celui-ci, c’est pourquoi il faut en prendre soin pour réduire le nombre de réparations plus chères.

mantener-barco

Comment calculer les coûts de revient annuels d’un bateau

Il n’existe pas de formule exacte pour calculer le coût de revient annuel d’un bateau. Seules les personnes avec beaucoup d'expérience pourraient estimer ces coûts sans y passer trop de temps, et même celles-ci connaissent les coûts de revient de leur propre bateau, mais pas forcément ceux de tous les autres. Chaque bateau est unique et demander à quelqu’un de plus expérimenté que soi n’est pas toujours la solution. Beaucoup de personnes disent que les coûts de revient annuels représentent 10% de la valeur totale du bateau. Il est possible que 5 ou 6% soit une valeur plus réaliste mais cela dépend beaucoup du bateau, de l’endroit et la façon dont vous naviguez, ainsi que de la façon dont vous répartissez les coûts pluriannuels au cours de la vie du bateau.

Si vous achetez votre premier bateau et que vous voulez savoir avec exactitude combien cela pourrait vous coûter à l'année, il serait judicieux de faire vos comptes selon le type de bateau que vous allez choisir, votre programme de navigation et l’endroit où vous vivez. Ainsi, vous pourrez avoir une idée de ce que vous pourrez vous permettre d’acheter.

Cependant, ne vous embêtez pas avec trop de calculs et ne vous découragez pas si ces coûts vous paraissent démesurés. Il y a de nombreuses façons de faires des économies, et peut-être même que vous arriverez à la conclusion qu’il est mieux d’opter pour un bateau un peu plus petit ou avec moins d’options. Le plaisir d’avoir un bateau et d’en profiter est ce qui importe le plus, et lorsque vous serez en train de naviguer, vous ne penserez plus à votre feuille de calcul.

Les coûts de revient d’un bateau

L’assurance du bateau

Pour déterminer combien va vous coûter l’assurance de votre bateau, discutez avec un agent de sécurité spécialisé dans le marché nautique. Il est fort probable que la première question qu’il vous posera soit de savoir si vous préférez une assurance obligatoire (assurance responsabilité civile) ou une assurance facultative (avec plus de couvertures en plus de celles obligatoires). Quelle que soit la compagnie d’assurance que vous choisirez, l’assurance obligatoire aura les mêmes couvertures puisque ce sont celles qui sont imposées par la loi.

Couvertures d’assurances obligatoires pour les bateaux:

  • Mort ou lésions corporelles à des tiers
  • Dommages matériels à un tiers
  • Pertes économiques qui seraient la conséquence directe des dommages décrits ci-dessus
  • Dommages à des navires par collision ou sans contact (en cas de remorquage)
  • Frais judiciaires et extrajudiciaires inhérents à la défense de l'assuré

Si vous souhaitez seulement souscrire une assurance obligatoire, sans aucune option, assurez-vous que celle-ci n’inclue que l’essentiel. Des fois, les compagnies d’assurance ajoutent des couvertures que l'assuré ne souhaite pas avoir ou ne connaît pas et qui apparaissent sur la prime d’assurance.

Si vous préférez aller plus loin que l’assurance obligatoire, et dans la majorité des cas c’est plutôt recommandé, informez-vous sur les couvertures qui vous semblent les plus adaptées à votre type de navigation. L’assurance facultative comprend au moins ces options: dommages propres, dommages aux passagers, assistance à la navigation, assistance en voyage, réclamation de dommages à des tiers et défense juridique.

De quels facteurs dépend l’assurance de votre bateau? Évidemment, les facteurs les plus importants sont la longueur et la puissance, car plus le bateau sera grand et puissant, plus il pourra causer de dommages. Le coût annuel de l’assurance reflétera les couvertures que vous aurez choisies, et plus elle sera complète, plus elle sera chère.

seguro-del-barco-varada Au moment de choisir le contrat d’assurance de son bateau, on peut opter pour une assurance obligatoire ou facultative. Photo: Pantaenius.

Le coût d’amarrage

Pour déterminer le coût annuel d’amarrage, vous devez décider de l’endroit où sera entreposé votre bateau. Cela dépendra de la zone où vous vivez et de l’usage que vous souhaitez faire de votre bateau. Opter pour un amarrage plus éloigné (et moins cher) peut influer sur la façon et la fréquence dont vous profiterez de celui-ci, et cela ne vous fera pas réaliser beaucoup d'économies puisque vous devrez vous déplacer plus loin. Si vous devez accéder à votre bateau avec de jeunes enfants ou des personnes à mobilité réduite, vous devez également le prendre en compte, puisqu’il existe des ports de plaisance qui s’adapteront plus ou moins à vos exigences.

Consultez les prix des ports qui vous paraissent les plus adaptés, les offres qu’il peut y avoir et étudiez également la possibilité de louer (ou acheter) à un particulier. Assurez-vous que les prix incluent la TVA et les frais d’eau et d'électricité. Visitez les ports et les amarrages disponibles pour savoir s’ils correspondent à ce que vous recherchez, afin que votre budget ne soit pas affecté.

Si vous êtes à la recherche d’un bateau relativement petit, et que vous souhaitez économiser le prix de l’amarrage, vous pouvez opter pour un bateau remorquable que vous pourrez entreposer dans un garage et transporter là où vous souhaitez naviguer.

Entretien du bateau, des équipements et du moteur

L’entretien est l’aspect qui peut représenter la majeure partie de vos frais annuels.

Il dépend de l'état du bateau que vous allez acheter, si il est d’occasion ou neuf, et de sa longueur. Cela vous coûtera alors plus ou moins cher de couvrir les frais d’entretien.

Pour vous faire une idée du budget que vous devrez prévoir, voici une liste que nous avons préparée:

  • Révision périodique du moteur, mise au point et changement de l’huile et des filtres (1 fois par an)
  • Changement des anodes (1 fois par an)
  • Révision des canots de sauvetage (tous les 2 ans), des gilets de sauvetage et autres équipements de sécurité
  • Révision de l'électronique (tous les 10 ans, ou tous les 5 ans si vous voulez être bien à jour ou si vous participez à des régates)
  • Nettoyage de la coque, peinture antifouling (coût annuel dépendant de la zone de navigation)
  • Abonnement aux applications de navigation
  • Entretien de l'intérieur du bateau
  • Changement des batteries (tous les 3-5 ans)
  • Révision des pompes de cale et des toilettes (tous les 2 ans)
  • Révision du déshumidificateur ou de la climatisation
  • Changement du bimini, des défenses et de la tapisserie des fauteuils (tous les 7-9 ans)
  • Achat de produits de nettoyage, de polish, résine epoxy, cire et vernis
  • Changement des voiles (tous les 10 ans ou tous les 5 ans si vous comptez régater)
  • Changement du gréement (tous les 10 ans ou tous les 5 ans si vous comptez régater)
  • Changement des cordes d’amarrage et de la voile (5-10 ans)
  • Vous pouvez également inclure une partie des frais pluriannuels dans votre budget annuel

Une autre question importante que vous devez vous poser est: Combien de temps vais-je consacrer moi-même à l’entretien de mon bateau?

Il ne suffit pas seulement d’être un peu bricoleur et de savoir faire quelques réglages et réparations sur un bateau. Il est important de savoir si vous êtes capable et si vous aurez le temps de faire ces réparations quand ce sera nécessaire.

Enfin, il est également important de souligner que très souvent, les pannes dépendent de l’attention que les propriétaires portent à leur bateau, et de combien et comment ils naviguent. Vous devrez alors apprendre à connaître votre bateau et en prendre soin afin de réduire la fréquence des réparations plus coûteuses.

Plus d’informations sur: Entretien du bateau

Carburant et autres frais

Si vous choisissez un bateau à moteur, le coût du carburant est ce qui va le plus peser dans votre budget. Interrogez les skippers que vous connaissez, les stands de vente ou le vendeur du bateau, si celui-ci est un particulier, pour qu’il vous donne une idée de la consommation du bateau et du moteur qui vous intéressent. Une manière efficace d’estimer le coût du carburant est de déterminer la consommation par heure du moteur (litres par heure) en vitesse de croisière, la quantité d’heures que vous comptez naviguer par sortie et combien de sorties vous allez faire par mois.

Si vous pensez cuisiner un peu à bord et utiliser le bateau toute l’année, même quand il fait froid, il faudra penser au prix du gaz pour la cuisine et le chauffage. Si le bateau que vous comptez acheter est un voilier, vous devrez aussi calculer ces coûts.

Le prix du carburant est ce qui va le plus peser dans le budget. Photo: Diego Yriarte. Le prix du carburant est ce qui va le plus peser dans le budget. Photo: Diego Yriarte.

Coûts de déplacement

Il faut aussi inclure les coûts investis pour accéder à votre bateau et les coûts d’accostage dans les autres ports. Estimez la distance que vous allez parcourir chaque fois que vous partirez naviguer et les frais d’essence de votre voiture, de péage et de parking si il y en a. Si vous sortez régulièrement faire des excursions le week-end et accoster ailleurs pour la nuit, vous devrez ajouter les coûts de ces amarrages.

Coût d’hivernage et d’entretien

Si vous ne comptez pas utiliser votre bateau pendant les mois plus froids de l’année, il faut alors que vous pensiez à prévoir les coûts pour sortir votre bateau hors de l’eau en hiver et pour la mise à l’eau en été. Il est facile d’estimer le coût de ces frais: vous pourrez vous renseigner auprès des entreprises qui vous intéressent pour connaître les prix pratiqués.

Ces entreprises proposent souvent des offres différentes qui incluent les services basiques de sortie ou de mise à l’eau du bateau, mais également d’abri, de nettoyage de la coque, d’application de vernis protecteur, etc. Le prix de ces offres dépendra encore une fois de la longueur du bateau.

Coût du contrôle technique

Il ne faut pas oublier de prendre en compte les coûts d’identification et de contrôle technique auxquels doivent se soumettre les bateaux de plaisance, qui permettent d’obtenir ou de renouveler le certificat de navigabilité et le certificat d’immatriculation.

Il faut prendre cette information en compte seulement si le bateau que vous vous apprêtez à acheter a moins de 6 mois. Dans ce cas, la période entre chaque contrôle obligatoire est de 5 ans, mais la plupart des bateaux sont soumis à un contrôle intermédiaire entre la deuxième et la troisième année suivant l’immatriculation initiale ou périodique. Le montant de ces frais dépendra de la longueur du bateau. La plupart des organismes appliquent des prix fixes que vous pourrez consulter sur leurs sites. Cependant, il est mieux de prendre rendez-vous directement pour savoir en même temps quel prix vous coûtera le hissage.

Extras et imprévus

Il est judicieux également de garder une somme qui puisse couvrir les frais des petits réglages que vous pourrez avoir à faire, comme l’achat d’un déshumidificateur, d’une cocotte minute, d’une toile, d’une bâche ou de coussins par exemple.

Payer une cotisation mensuelle fixe pour votre bateau

Si vous souhaitez avoir le contrôle total sur ce que vous allez dépenser chaque mois ou chaque année pour votre bateau et limiter les surprises, vous pouvez opter pour un contrat de renting nautique. Dans ce cas, vous pourrez louer le bateau de votre choix pour une durée déterminée (la propriété du bateau restant à l’entreprise qui loue). Le contrat peut inclure certains des frais cités ci-dessus, ou tout inclure. En choisissant cette alternative, vous payerez une location mensuelle fixe qui correspond au coût du bateau et de son entretien.

Une autre option est le leasing nautique où vous payerez également une somme mensuelle, mais vous aurez une option d’achat à la fin du contrat.